*
23 - ÉCOVOLONTARIAT :
PLANTER POUR SAUVER

BÉNIN

AFRIQUE

25 °C

120 M DE PLAGES

LE PAS DU ROI = 1MÈTRE

POLYGAMIE ENCORE PRÉSENTE

BÉNIN

AFRIQUE

23 - ÉCOVOLONTARIAT :
PLANTER POUR SAUVER
8 DÉCEMBRE

DES NOUVELLES POUR LA MAISON



7 DÉCEMBRE

JE VOYAGE SUR AIR EUH... AIR QUOI?



7 DÉCEMBRE

#BELLE GANG



7 DÉCEMBRE

DROITS AUX FAITS

RAPHAËL GRENIER-BENOÎT


Avant le lac nourrissait encore récemment tout le village. Aujourd’hui, ils doivent acheter du poisson congelé!! Les nouvelles plantations (dont j’ai été un planteur accompli) visent à enrichir le lac et à recréer les mangroves


6 DÉCEMBRE

FOURMIDABLES

Unavailable

6 DÉCEMBRE

RAPHAËL, PLANTEUR DE PALÉTUVIER

Leçon de biologie (c’est mon prof qui serait surpris): Pou survivre, le lac a besoin de ses mangroves : des écosystèmes de marais. Ces milieux particuliers procurent des ressources importantes pour les populations vivant sur ces côtes. Avec le temps, les coupes et l’augmentation de la population, ils se sont détériorés. J’ai donc aidé à sa restauration en plantant. Les mangroves, propagules et palétuviers n’ont plus de secrets pour moi.


5 DÉCEMBRE

ÉQUIPE À L'OEUVRE



5 DÉCEMBRE

PIROUETTE DE BORD DE LAC



5 DÉCEMBRE

TERMITIÈRE EN ACTION


Ça prend des milliers d’années à se créer.


5 DÉCEMBRE

J'AI AIMÉ AHÉMÉ

RAPHAËL GRENIER-BENOÎT


Pour mon deuxième escale au Bénin, j’ai continué dans l’éco-volontariat et j’ai rejoint une équipe de planteurs, dans un village en bordure du Lac Ahémé dont la biodiversité est menacée. Toujours aussi dépaysant. Et fascinant.